Disposer d’une source d’eau chaude est primordial en toute saison, surtout en hiver. La panne d’un chauffe-eau engendre ainsi de nombreux désagréments et inconforts. Souci au niveau du disjoncteur, du circuit d’eau, de la mise en marche… nombreuses sont les manifestations du dysfonctionnement. Il faut pourtant savoir les détecter pour pouvoir procéder aux ajustements et réparations nécessaires.

Une panne au niveau de la plomberie

Avant de faire appel à un professionnel pour un diagnostic plus poussé, la vérification de la plomberie s’impose. Il est probable que l’alimentation en eau soit la source du dysfonctionnement du cumulus. Le robinet doit ainsi être ouvert pour procéder à la vérification. Il s’agit aussi d’une occasion pour contrôler son étanchéité.

Si l’eau chaude ne coule pas, des fuites sont probables au niveau de la tuyauterie. En l’absence d’une réparation, cela peut causer davantage de dégâts dans différentes infrastructures. L’intervention immédiate d’un plombier est alors requise pour procéder à un diagnostic et un dépannage. Si l’eau coule, mais n’est pas chaude, la source du dysfonctionnement reste encore à déceler.

Un problème du circuit électrique

Une vérification de l’alimentation électrique du cumulus est requise en premier lieu. Il est possible que l’appareil ne soit pas branché, ce qui l’empêche de fonctionner. Cette hypothèse, bien que rare, mérite d’être écartée avant de poursuivre la maintenance.

D’autres défaillances électriques peuvent d’ailleurs occasionner l’arrêt du cumulus. Pour procéder à une vérification, il faut se rendre au compteur et observer le disjoncteur et le fusible. Il est courant que ces derniers soient affectés par l’utilisation du chauffe-eau, un appareil énergivore. Dans le cas où le disjoncteur a sauté, il suffit de le réactiver. Si le fusible est endommagé, il est nécessaire de le remplacer.

Malgré ces interventions, les pannes électriques peuvent continuer à se produire. Les problèmes doivent alors venir de l’intérieur du cumulus. Il faut vérifier la présence d’une éventuelle fuite d’eau, ce qui provoque généralement un court-circuit.

Un souci au niveau du thermostat

Le thermostat contrôle la température de l’eau qui sort du cumulus. Un dérèglement de l’appareil peut alors prévenir de ce composant. Pour vérifier cette hypothèse, il faut commencer par couper le circuit électrique qui alimente l’appareil. Il convient ensuite d’accéder au thermostat en démontant l’appareil au niveau du capot.

Il est possible qu‘il soit mis en sécurité. Cela entraine l’arrêt automatique du cumulus suite à une intempérie ou d’autres risques pour éviter les incidents. Le thermostat doit alors être réajusté grâce à un tournevis pour que l’appareil redémarre. Si l’utilisateur ne dispose pas de connaissances spécifiques en la matière, demandez l’aide d’un professionnel est recommandé.

Le dérèglement du thermostat est également une source possible de dysfonctionnement. Après avoir coupé le circuit électrique, il convient de positionner le bouton sur la température voulue.

Une accumulation de tartre

Lorsque l’eau qui passe par le cumulus est riche en calcaire, du tartre risque de s’accumuler dans l’appareil. Les radiateurs, la résistance, les tuyaux ainsi que la cuve y sont tous sujets. La performance générale de l’appareil se verra donc affectée. Si l’eau devient de moins en moins chaude, il faut penser à vérifier si le cumulus n’est pas entartré. Il doit être débranché avant tout maniement pour éviter des accidents électriques.

Pour parer contre ce type de problème, il est conseillé de nettoyer et de détartrer régulièrement le ballon d’eau chaude. Une éponge avec une brosse souple pourra être utilisée.

Un problème de la résistance

La résistance est le composant du chauffe-eau responsable de la hausse de la température de l’eau. Si malgré les précédentes vérifications, l’appareil ne fonctionne toujours pas, cette pièce pourrait être endommagée. Pour s’en assurer, l’utilisation d’un multimètre est requise. Il s’agit d’un appareil de mesure qui détecte le passage du courant électrique.

Il faut commencer par débrancher le chauffe-eau et puis connecter le multimètre aux bornes de la résistance. Une valeur en Ohmmètre devra être obtenue si la résistance est en bon état. Le cas échéant, le multimètre ne détecte ni intensité ni tension. Un remplacement est alors requis lorsque le courant électrique n’atteint pas le composant. Le choix appartient ensuit à l’utilisateur de changer de résistance ou d’opter pour un nouveau modèle de cumulus.